Non classé

Jennis DESRUTINS – Thérapie Psycho-corporelle

Ce matin, Jennis DESRUTINS nous raconte son métier de psycho-corporelle, comment se passe une séance et pourquoi elle est intéressée par notre événement se déroulant le 14 septembre prochain.

  • Pouvez-vous nous expliquer votre activité ?
Je suis thérapeute psycho-corporelle notamment spécialisée dans les blessures de l’intime. J’accompagne des femmes mais aussi des hommes qui ont traversés des événements traumatiques pour lesquels des troubles physiques et psychiques se sont déclarés. J’accompagne en particulier les vécus liés à des violences sexuelles, des fausses couches, des IVG mais également des deuils d’enfant.
  • Quels sont les bienfaits de cette pratique ?
La thérapie psycho-corporelle permet le retraitement de la mémoire traumatique des événements et de la mémoire corporelle. Un traumatisme laisse une empreinte sensorielle dans le corps de la personne. Et, c’est cette empreinte qui « agissante » se réactive à des moments inattendus et crée comme un empêchement de vivre normalement. La personne traumatisée peut se sentir déconnectée de ses sensations, anesthésiée, elle peut avoir le sentiment qu’une partie d’elle-même est morte depuis l’événement. Ce chemin thérapeutique va lui permettre de retrouver du pouvoir dans son corps, dans ses parties intimes, de comprendre qu’elle n’est pas qu’une blessure et un corps de souffrance. Elle va pouvoir progressivement se détacher de son vécu traumatique pour renaître.
 
  •  Comment se pratique une séance ?
La séance dure en moyenne 1h30. La personne est mobilisée corporellement, mise en mouvement. Tout au long de la séance, je questionne le vécu de la personne, tous les ressentis sont accueillis, les émotions mises en mots et je lui propose des exercices psycho-corporels thématiques comme les limites, les bases, la confiance, la protection. Ce chemin peut l’amener à sortir de son ou ses amnésies traumatiques, à recouvrer des souvenirs, à retrouver de la sensibilité dans une partie du corps qui était ressentie comme « inanimée » et à voir ses souvenirs désensibilisés.
 
  • Quels sont vos autres outils que vous utilisez dans votre travail ?
J’utilise des techniques mixtes psycho-corporels de type mouvements oculaires (proche de l’EMDR) mais aussi de l’EFT, la psychologie biodynamique et la somatic experiencing qui est une méthode physiologique des résolutions des traumas.
 
  • Dîtes-nous pourquoi vous participez à l’événement  » Les Rencontres Corps Esprit ?
Dans le prolongement de mon DU en psychotraumatologie que je suis en train de terminer à la Faculté de Médecine Paris Descartes, cette rencontre a suscité mon intérêt dans la mesure où les thérapies psycho-corporelles sont encore peu connues du grand public malgré qu’elles soient des outils très puissants de résolution des traumas. L’objectif est pour moi de présenter l’efficacité de ma démarche tout en l’interrogeant au regard des autres pratiques qui seront également représentées lors de ces rencontres.
Share this...
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by Comment SPAM Wiper.